Termes utiles pour comprendre le cancer du sein

 

Anatomopathologiste

Médecin spécialisé dans l’analyse dles tissus et des cellules afin de caractériser un cancer.

Biopsie

Procédure consistant à prélever du tissu tumoral à des fins d'analyse, pour déterminer la présence d'un cancer. La biopsie peut être réalisée à l'aide d'une aiguille afin d'extraire un petit morceau de tissu tumoral, ou dans le cadreà l’issue de l’intervention chirurgicale pour prélever un morceau plus important directement sur la pièce opératoire.

BRCA1 et BRCA2

Gènes qui aident normalement à contrôler la croissance cellulaire. Une personne héritant d'une version modifiée des gènes BRCA1 et/ou BRCA2 présente un risque accru de développer un cancer du sein ou des ovaires.

Cancer

État dans lequel des cellules anormales se divisent de manière incontrôlée ou ne meurent plus, échappant ainsi au cycle de vie normal des cellules. Les cellules cancéreuses peuvent également envahir les tissus environnants et se propager par l'intermédiaire du système vasculaire et lymphatique à d'autres parties de l'organisme.

Cancer du sein de stade I

La tumeur ne dépasse pas 2 centimètres de diamètre et ne s’est pas étendue au-delà du sein.

Cancer du sein de stade II A

La tumeur mesure jusqu'à 2 centimètres et s'est étendue aux ganglions axillaires sous le bras, ou la tumeur mesure entre 2 et 5 centimètres et ne s'est pas étendue aux ganglions lymphatiques.

Cancer du sein de stade II B

La tumeur mesure entre 2 et 5 centimètres et s’est étendue aux ganglions lymphatiques sous le bras, ou la tumeur mesure plus de 5 centimètres de diamètre et ne s’est pas étendue aux ganglions lymphatiques.

Cancer du sein de stade IIIA

La tumeur mesure plus de 5 centimètres de diamètre et s'est étendue aux ganglions axillaires sous le bras, ou la tumeur, quelle que soit sa taille, s'est étendue plus largement aux ganglions lymphatiques.

Cancer du sein de stade IIIB

La tumeur, quelle que soit sa taille, s'est propagée à d'autres tissus à proximité du sein ; elle s'est pas forcément étendue aux ganglions lymphatiques.

Cancer du sein de stade IV

Cancer qui s'est propagé (a métastasé) à d'autres sites de l'organisme, comme les poumons, le foie, les os ou le cerveau.

Cancer du sein invasif

Cancer s'étant disséminé à partir de son site d'origine dans le sein vers les tissus sains avoisinants. La plupart des cancers du sein invasifs débutent dans les canaux (tubes qui conduisent le lait des lobules jusqu'au mamelon). Le cancer du sein invasif peut se propager à d'autres parties de l'organisme par l'intermédiaire des systèmes vasculaires et lymphatiques. Le cancer du sein invasif est également dénommé cancer du sein infiltrant.

Cancer du sein invasif de stade précoce

Terme pouvant être utilisé pour décrire un cancer du sein de stade I et II et certains cancers de stade III.

Cancer du sein avec envahissement ganglionnaire

Cancer du sein qui s’est étendu aux ganglions lymphatiques (le plus souvent aux ganglions axillaires, sous le bras).

Cancer du sein sans envahissement ganglionnaire

Cancer du sein qui ne s’est pas étendu aux ganglions lymphatiques.

Cancer du sein métastasé

Cancer du sein avancé qui s'est propagé hors de la poitrine et des ganglions lymphatiques pour gagner d'autres parties de l'organisme comme les poumons, le foie, le cerveau, les os ou d'autres tissus.

Carcinome Canalaire In Situ (CCIS)

Le CCIS est une forme précoce ou pré-invasive du cancer du sein qui touche uniquement les canaux conduisant le lait sécrété par les glandes mammaires vers le mamelon (canaux galactophores). Le CCIS est considéré comme une maladie de « stade 0 ».

Chimiothérapie

Traitement par médicaments cytotoxiques détruisant les cellules cancéreuses (cellules à croissance rapide). La chimiothérapie peut être utilisée en plus de la chirurgie, et est parfois associée à d’autres traitements comme la radiothérapie ou l’hormonothérapie.

Chirurgien

Expert médical qui planifie et réalise l'intervention chirurgicale.

Chirurgien plasticien

Expert médical réalisant une opération de chirurgie reconstructrice après la résection chirurgicale de tumeur.

Dépistage (du cancer du sein)

Recherche périodique de masses ou de zones suspectes dans le tissu mammaire, généralement par mammographie.

Détermination du stade

Système de classification du cancer du sein fondé sur la taille de la tumeur, que le cancer se soit étendu ou non aux ganglions lymphatiques ou à d'autres sites de l'organisme (métastases).

Diagnostic

Identification d’une pathologie, comme un cancer du sein, par ses signes et symptômes ainsi que par les résultats de tests de laboratoire (analyses biologiques,...) ou autres examens.

Dosage

Analyse, examen ou test déterminant les caractéristiques d'un échantillon de tissu, ou l'activité biologique à l'intérieur de cet échantillon de tissu.

Échantillon de tumeur archivé

Échantillon de tumeur traité et stocké à des fins de conservation. Le tissu tumoral est généralement traité avec du formol, un conservateur, puis inclus en paraffine (cire), à des fins de stockage.

Essai clinique

Étude de recherche destinée à tester des médicaments, des interventions ou des technologies afin d’évaluer leur efficacité et leur innocuité.

ER (récepteurs aux œstrogènes)

Protéine pouvant être présente à la surface de certaines cellules, à laquelle les molécules d'œstrogènes peuvent se lier. Le terme « ER+ » qualifie les cellules tumorales contenant cette protéine. Ces cellules sont généralement sensibles à l'hormonothérapie.

Ganglions lymphatiques

Petits organes en forme de haricot (parfois appelés glandes lymphatiques ou nœuds lymphatiques) faisant partie du système lymphatique. Les ganglions lymphatiques situés dans l'aisselle, également dénommés ganglions axillaires, drainent les fluides (la lymphe) provenant de la poitrine et du bras. Certains ganglions lymphatiques sont retirés lors de l'intervention chirurgicale pour aider à déterminer le stade du cancer.

Gène

Unité fonctionnelle et physique de l’hérédité, que les parents transmettent à leur descendance. Les gènes présents dans le tissu mammaire normal peuvent subir une modification de leur « expression » (voir ci-dessus), ce qui peut donner naissance à un cancer du sein.

Génétique

Étude des gènes et de l'hérédité. L'hérédité est la transmission d'informations et de traits génétiques, comme la couleur des yeux ou un risque accru de développer certaines maladies, des parents à leurs descendants.

Genome

Matériel génétique complet d'un organisme vivant.

Génomique

Étude d'un ensemble complexe de gènes, de leur expression dans les cellules (niveau d'activité), et de leur rôle biologique.

Grade tumoral (différenciation)

Caractérisation de la tumeur fondée sur le degré de similitude entre les cellules cancéreuses et les cellules normales, et le nombre de cellules tumorales se divisant. Le grade tumoral est l'un des nombreux facteurs qui, associé à d'autres, peut indiquer le degré d'agressivité d'un cancer.

In Situ

Cancer non invasif dans lequel les cellules anormales sont isolées à l'intérieur des lobules ou des canaux galactophores du sein, et ne se sont pas propagées au tissu avoisinant.

Infirmier en oncologie

Infirmier spécialisé en cancérologie. Il est en charge de vos soins et de votre confort avant, pendant et après le traitement.

Infirmier pivot

Éducateur et conseiller qui coordonne le traitement et suit les patients depuis le diagnostic jusqu'à après la fin du traitement.

Inhibiteur de l’aromatase

Médicament réduisant le taux d'œstrogènes dans l'organisme. Les inhibiteurs de l'aromatase peuvent être utilisés chez les femmes atteintes d'un cancer du sein avec des récepteurs aux œstrogènes positifs.

Médecin généraliste

Expert médical qui répond aux besoins généraux des patients en matière de santé avant, pendant et après l'intervention chirurgicale et le traitement contre le cancer.

Mastectomie

Procédure chirurgicale visant à retirer la totalité du sein atteint.

Microbiopsie

Intervention consistant à utiliser une aiguille pour prélever un petit échantillon de tissu d’une masse identifiée dans le sein afin de l’examiner et d’obtenir un diagnostic préliminaire.

Nouvellement diagnostiqué

Terme utilisé pour décrire un cancer du sein qui a été récemment identifié .

Oncologue

Médecin spécialiste des cancers.

PR (récepteur de la progestérone)

Protéine pouvant être présente à la surface de certaines cellules, à laquelle les molécules de progestérone peuvent se lier. Le terme « PR+ » qualifie les cellules tumorales contenant cette protéine. Ces cellules sont généralement sensibles à l'hormonothérapie.

Radio-oncologue

Médecin expert des cancers et seul habilité à traiter le cancer par radiothérapie. Il est aussi habilité à prescrire de chimiothérapies et thérapies ciblées.

Radiothérapie

Traitement par irradiation visant à détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie peut être utilisée avant ou après la chirurgie et est parfois utilisée en association avec une chimiothérapie. La radiothérapie sert au contrôle local de la progression tumorale sur le site du cancer.

Rapport anatomopathologique

Rapport commandé par des professionnels de santé autorisés qui décrit ce qui a été trouvé dans le tissu prélevé chez un patient. Le rapport est rédigé après examen de la tumeur et du tissu environnant par un anatomopathologiste. Il inclut généralement des informations sur le grade et le stade de la tumeur, entre autres.

Récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2)

Protéine présente à la surface des cellules cancéreuses de certaines femmes atteintes d'un cancer du sein. Une femme dont la tumeur présente des taux d'HER2 plus élevés que la normale est dite HER2-positive (HER2+). Une femme dont la tumeur présente des taux normaux d'HER2 est dite HER2-négative (HER2-). Les cellules cancéreuses qui affichent des taux élevés de HER2 ont tendance à se développer rapidement et répondent bien à un traitement anti-HER2.

Récepteur hormonal

Protéine à la surface d'une cellule tumorale, qui se lie à une hormone particulière et active la croissance tumorale.

Récidive

Réaparition du cancer après traitement. La récidive peut être locale (sur le site de la tumeur initiale) ou à distance (au-delà du site initial).

Récidive à distance

Propagation du cancer à des parties du corps autres que l’endroit où il est apparu la première fois. Dans le cancer du sein, le cancer peut s’étendre aux poumons, au foie, au cerveau ou aux os.

Récidive locale

Réapparition du cancer dans la partie de l'organisme où il est apparu pour la première fois.

Stade tumoral

Chiffre indiquant la taille de la tumeur et le degré de propagation du cancer. Le stade tumoral, exprimé sous la forme d'un score T tumoral, est l'un des nombreux facteurs qui, associé à d'autres, peut indiquer le degré d'agressivité d'un cancer.

Suivi du traitement

Évaluation continue et fréquente par l'équipe médicale, pendant la durée du traitement, pour déterminer comment le patient tolère le traitement, et comment le cancer y répond.

Surveillance/suivi

Évaluation continue d'un patient par l'équipe médicale, un fois le traitement terminé, pour évaluer la rémission du cancer et rechercher d'éventuels signes de récidive.

Tamoxifène

Médicament qui interfère avec l'activité des œstrogènes pour les empêcher de stimuler la croissance du cancer du sein. Le tamoxifène est utilisé chez les femmes atteintes d'un cancer du sein avec des récepteurs aux œstrogènes positifs.

Test du cancer du sein Oncotype DX®

Le test du cancer du sein Oncotype DX® est un test biologique réalisé à partir de l’expression de 21 gènes liés au cancer du sein. Il permet de quantifié le risque de rechute (Pronostic) et la probabilité de réussite d'une chimiothérapie (Prédictif) chez les patientes atteintes d'un cancer du sein invasif à un stade précoce. Il a également été démontré que ce test prédit les risques de récidive chez les patientes atteintes d'un carcinome canalaire in situ (CCIS), un cancer du sein non invasif.

Pour plus d'informations sur le test du cancer du sein Oncotype DX, veuillez appeler le 069 89914 253 (du lundi au vendredi de 9h à 17h)

Thérapie néoadjuvante

Traitement donné avant la chirurgie (objectif : réduction de la taille tumorale et conservation maximale des tissus mammaires)

Traitement adjuvant

Traitement instauré en complément de l'intervention chirurgicale.

Traitement hormonal (Hormonothérapie)

Médicaments utilisés pour réduire les effets des hormones dans l'organisme. Dans la plupart des cas de cancer du sein, les hormones peuvent stimuler la croissance tumorale. Les hormonothérapies les plus fréquentes incluent le tamoxifène et une nouvelle classe de médicaments, les inhibiteurs de l'aromatase. Les hormonothérapies peuvent être utilisées chez les femmes atteintes d'un cancer du sein avec des récepteurs aux œstrogènes positifs.

Travailleur social

Membre de l'équipe soignante qui s'occupe des aspects psychologiques, familiaux et financiers lors du retour du patient à la vie quotidienne.

Tumeur

Croissance du tissu à l'endroit où les cellules qui le composent se multiplient de façon incontrôlée. Une tumeur peut être bénigne (non cancéreuse) ou maligne (cancéreuse).

Tumorectomie

Procédure chirurgicale visant à retirer une masse localisée de tissu, comprenant la tumeur mammaire et une petite quantité de tissu normal non cancéreux autour de la tumeur.